Vous êtes ici

“La cuisine a été mon visa”

Cédric Mayers, chef du restaurant tamoul Anjapper


Rubrique
Repérage

Parti de Madras, le chef de l’Anjapper n’avait qu’un bagage en main : son talent de cuisinier. Enfant des rues, plongeur dans un hôtel de luxe, il y a appris la cuisine. Quand un ami l’invite à Paris, il accepte. Se retrouve à la rue. En France cette fois, et sans papiers.

Douze ans plus tard, Cédric raconte son parcours.

Article issu de

Diasporas sri lankaises

Entre guerre et paix

N°1291 mai-juin 2011

Haut de page