La fuite des cerveaux en Tunisie

Evolution et effets sur l’économie tunisienne


Par
Kaies Samet maître-assistant de l’enseignement supérieur en sciences économiques, ISG Gabès, Tunisie ; Unité de recherche en économie du développement (URED), FSEG Sfax, Tunisie
Rubrique
Article de dossier/point sur

Le phénomène de la fuite des cerveaux en Tunisie est marqué par le nombre croissant de cadres tunisiens partis à l’étranger et leur féminisation de plus en plus importante. Le départ de ces hauts potentiels est moins à considérer comme une perte que comme un gain pour la Tunisie. Ces cadres constituent un gisement de compétences, comme le montre une étude effectuée avant la révolution tunisienne de 2011. Dans la période post-révolutionnaire qui s’est ouverte en Tunisie, seul le long terme permettra de confirmer cette dynamique au service du développement de leur pays d’origine.

Article issu de