Vous êtes ici

La mémoire des migrants marocains

Entre transmission et lutte pour la reconnaissance


Par
Galloro Piero-D. Sociologue, maître de conférences, Laboratoire lorrain de sciences sociales (2L2S), université de Lorraine
Rubrique
Article de dossier/point sur

Pour un migrant dont la vie est partagée entre deux espaces et deux univers de référence, la transmission de la mémoire s’avère problématique. L’entre-deux constitue souvent un souvenir douloureux, non reconnu par la société d’accueil, et difficilement assimilable dans l’imaginaire de ses descendants. Pour pallier ces silences de la mémoire individuelle et collective, des migrants marocains en France et leurs descendants, par des actions associatives, ont à coeur d’affermir le lien entre les générations.

Article issu de

Diasporas Marocaines

N°1303 juillet-août-septembre 2013

Haut de page