Vous êtes ici

La yole ronde, entre ethnicité et autochtonie

Une tentative anthropologique de dépassement de l’Histoire


Par
Maguy Moravie Docteure en STAPS, université Victor-Segalen Bordeaux-2, LACES (Laboratoire cultures, éducation, sociétés)
Rubrique
Article de dossier/point sur

Le tour de la Martinique en yole ronde est l'événement sportif le plus important de l'année dans l’île. La pratique de ces canots à voile, revendiquée comme “autochtone”, constitue le pivot autour duquel la société martiniquaise, fortement marquée par les différences ethniques, célèbre son unité. Le fait de soutenir financièrement ces courses ou d’y participer constitue un signe fort d’intégration. Véritable sport spectacle, la yole ronde est également un outil de visibilité pour toutes les composantes de cette société insulaire qui affirment ainsi la conscience de leur identité commune.

Article issu de

Les frontières du sport

Diversité des contextes depuis l'entre-deux-guerres

N°1289 janvier-février 2011

Haut de page