Vous êtes ici

Migration et républicanisme en Allemagne


Par
Yves BIZEUL Professeur à l’Institut des sciences politiques et administratives de l’université de Rostock
Rubrique
Article de dossier/point sur


L’Allemagne, devenue après guerre un pays d’immigration de maind’oeuvre, a engagé dans les années 1980 un débat sur l’élaboration d’un nouveau modèle d’intégration. Soumis au poids d’un passé culturaliste, à l’héritage d’un Code de la nationalité restrictif et aux peurs d’une “culture de référence” imaginaire menacée par le multiculturalisme, le modèle républicain des politiques et des juges hésite. Mais le républicanisme des intellectuels, ouvert à la diversité sur le modèle anglo-saxon de la société civile, s’impose peu à peu. Aujourd’hui, la culture nationale s’affirme comme un ensemble de valeurs plurielles et malléables permettant l’intégration des étrangers.

Article issu de

France - Allemagne

Politiques d'immigration et identités nationales

N°1277 janvier-février 2009

Haut de page