Population d'origine sud-asiatique à Paris et en Ile-de-France

Distribution et visibilité


Par
Delon Madavan Géographe et post-doctorant au Centre d’études et de recherche
sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora, de l’université du Québec à Montréal (CERIAS/UQÀM).
Rubrique
Article de dossier/point sur

Depuis quarante ans, certains quartiers des Xe et
 XVIIIe arrondissements de Paris ont la préférence des migrants originaires d’Asie du Sud. S’ils continuent de fréquenter
le nord de la capitale, leurs stratégies résidentielles,
qui évoluent en fonction de plusieurs paramètres comme l’ancienneté de leur migration ou leur statut familial,
les conduisent désormais en banlieue. Les quartiers
de La Chapelle et de la gare de l’Est demeurent néanmoins des territoires offrant des lieux de sociabilité privilégiés.

Article issu de

Les Paris des migrants

N°1308 décembre 2014