Saïd Bouziri et Mohamed “Mokhtar” Bachiri

Deux figures de l’immigration aux parcours contrastés


Rubrique
Mémoire

La disparition soudaine de Saïd Bouziri, le 23 juin 2009, a abasourdi ceux qui l’ont connu. Figure incontournable de l’histoire de l’immigration, il était aussi un personnage respecté du milieu associatif, tant au niveau local à Barbès que sur le plan national. Nombreux ont donc été les gens venus lui rendre hommage salle Saint-Bruno, là même où, trente-sept ans auparavant, il avait défrayé la chronique en menant avec sa femme Fawzia une grève de la faim contre une mesure d’expulsion du territoire prise à leur encontre.

Article issu de

L'appel du pied

Foot et immigration

N°1285 mai-juin 2010