Résidence Horizons 2022

La résidence « Horizons » fait suite à la résidence Frontières (2014-2021) pour une approche plus globale et transversale des migrations qui prenne aussi en compte la question des transmissions et des héritages, notamment post-coloniaux.

Hee-Jin Kim, la réalisatrice lauréate de la résidence 2022

Image
Hee-Jin Kim

La lauréate de l'édition 2022 de la résidence Horizon(s) au Musée de l'histoire de l'immigration est Hee-Jin Kim pour son projet de court métrage Amira.
Pendant sa résidence de février à juillet 2022, Hee-Jin Kim finalisera l'écriture de son scénario, tournera le film et menera des ateliers-rencontres au sein du Musée.  En juillet, elle sera accueillie à Périphérie, centre de création cinématographique à Montreuil, pour le montage de son film.

L'avancement de son projet est à suivre bientôt sur instagram et Soundcloud.

Amira, un court-métrage de documents-fiction

Image
Amira, court-métrage Hee-Jin Kim

Le film raconte l'histoire d'Amira, qui choisit de quitter sa ville natale, Marseille, pour une opportunité de travail en Australie. La veille de son départ, Amira revisite les lieux de la ville qui lui sont chers et observe des quartiers en pleine transformation urbaine. Elle y fait la rencontre des habitant.es de la ville, dont la vie est imprégnée de l'histoire migratoire.

Jean-Pascal Zadi, parrain de la résidence 2022

Image
Jean-Pascal Zadi

Jean-Pascal Zadi est à la fois un réalisateur, un acteur, et un rappeur français. Il naît à Bondy le 22 août 1980. Jean-Pascal Zadi déménage à Caen avec sa famille dès l'âge de 5 ans. Passionné par les arts, et plus particulièrement la musique et du cinéma, il intègre le Cours Simon après avoir obtenu un bac littéraire et un BTS de communication.
Il commence sa carrière d'artiste dans le monde de la musique. Il est rappeur au sein du groupe La Cellule, réalisant deux albums : Nos âmes et nos actes en 1999, et Jeune Thug en 2008.

Jean-Pascal Zadi se tourne vers la réalisation en 2005, avec un documentaire sur le rap français. Il crée rapidement Gombo Productions, en collaboration avec Geoffroy Dongala. Sous ce label, ils tournent les clips musicaux de plusieurs artistes de rap français. Jean-Pascal Zadi réalise également deux longs-métrages : Cramé (2008), etAfrican Gangster (2010). Il tourne un documentaire sur le groupe Magic System en 2012 en Côte d'Ivoire. L'année suivante, le réalisateur rejoint le monde de la télévision en intégrant l'équipe du Before du Grand Journal sur Canal +.

À partir de 2017, Jean-Pascal Zadi joue dans plusieurs films : Coexister (2017), Un homme pressé (2018) et surtout Tout simplement noir (2020), long-métrage qu'il réalise lui-même. Pour ce film, il obtient une nomination pour le César du meilleur espoir masculin. Le 12 mars 2021, Jean-Pascal Zadi remporte le César du Meilleur espoir masculin.