Colloques et séminaires

Les musées des migrations face aux défis du XXIe siècle

Jeudi 20 octobre 2022

Première journée du colloque international Sharing museums / Musées partagés.

Image
Le don de Cristina Diaz Vergara : les objets
Le don de Cristina Diaz Vergara : son passeport chilien, une gouge et un compas avec lesquels elle travaillait le cuir © Photo : Anne Volery, Palais de la Porte Dorée

Nombre de musées portant sur les migrations sont en voie de création ou de renouvellement. Comment répondent-ils aux enjeux de transition de nos sociétés pour se penser dans une humanité commune faite de diversités ? Quelle place donnée à l’histoire, à la question patrimoniale ? Comment associer les publics en général et les diasporas, communautés en particulier ? Quelle est la place donnée aux droits culturels dans ces évolutions ? Comment les artistes et la création contemporaine contribuent-ils à donner un nouveau regard ?

9h30 - 10h15 Ouverture officielle

  • Constance Rivière, directrice générale du Palais de la Porte Dorée (France)
  • Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture (France)
  • Ernesto Ottone Ramirez, sous-directeur général pour la Culture de l’UNESCO
  • Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation nationale, ancien directeur général du Palais de la Porte Dorée (France)

10h15 - 10h45 Keynote : les musées de migrations dans le monde : principaux enjeux

Avec Gegê Leme Joseph, directrice de programmes senior, Afrique, Amérique latine et Caraïbes (Coalition internationale des sites de conscience), coordinatrice du Réseau des musées de migration (Migration Museums Network)

11h - 12h30 Musées de migrations, migrations au musée, des objets singuliers

Les musées et expositions consacrés aux questions migratoires se sont développés ces dernières décennies, reflétant des partis-pris et revêtant des formes très diverses. Du musée entièrement dédié aux migrations, aux expositions temporaires en passant par la création d’espaces consacrés aux migrations dans des musées à la thématique plus vaste, comment, pourquoi et dans quel contexte ces institutions se sont-elles emparées de ce sujet de société ? Les formes muséales qui en résultent, qu’il s’agisse d’un musée, d’un centre d’interprétation, d’un lieu de mémoire, traduisent également ces intentions et partis-pris initiaux. De quelle manière la forme même de l’exposition, qui oscille entre proposition d’une expérience singulière et volonté de faire patrimoine, est-elle révélatrice des enjeux propres aux musées de migrations ?

Intervenants

  • Mariana Esteves Martins, chercheuse, ancienne coordinatrice technique du Museu da Imigração do Estado de São Paulo (Brésil)
  • Sébastien Gökalp, directeur du Musée national de l’histoire de l’immigration, Paris (France)
  • Pierangelo Campodonico, directeur du MU.Ma, Istituzione Musei del Mare e delle Migrazioni, Gênes (Italie)
  • Dr El Hadji Malick Ndiaye, chercheur à l’IFAN/Ch. A. Diop (Université Cheikh Anta Diop de Dakar), conservateur du Musée Théodore Monod d’art africain, secrétaire général d’ICOM/Sénégal (Sénégal)

Modération par Dr. Vijaya Teelock, présidente du comité scientifique international du projet Les Routes des personnes mises en esclavage de l’UNESCO

12h30 - 13h Échanges avec le public

14h30 - 15h15 Keynote

Avec Wim Pijbes, historien de l’art, directeur de la Fondation Droom en Daad, Rotterdam (Pays-Bas)

15h30 - 17h Vers de nouveaux musées hybrides

Comment raconter les migrations qui ont façonné les pays et les cultures à travers les siècles ? Comment mettre en récit, rendre accessibles et révéler ces histoires ?

Les documents d’histoire et les archives, les trajectoires migratoires faites d’objets et de récits personnels, mais aussi le recours à l’art contemporain, constituent des éléments de réponse. La mise en perspective des approches historique, sociologique, artistique, politique ; l’interdisciplinarité et le croisement des regards sont au cœur des réflexions des musées de migrations.

Tout concourt au décloisonnement et à la transversalité des disciplines dans un équilibre entre médiation et esthétique : les différents types d’œuvres et d’objets, la participation de la société civile, les choix scénographiques et pédagogiques.

Intervenants

  • Karen Moeskops, directrice du Red Star Line Museum, Anvers (Belgique)
  • Joanne Hyppolite, conservatrice de la diaspora africaine au Smithsonian National Museum of African American History and Culture, Washington (États-Unis)
  • Marcelo Huernos, chercheur et producteur de contenus au MUNTREF - Museo de la Inmigración (Argentine)
  • Marie Chapman, directrice du Canadian Museum of Immigration at Pier 21, Halifax (Canada)
  • Sebastian Tyrakowski, directeur adjoint du Museum Emigracji - musée d’émigration de Gdynia (Pologne) 
  • Zineb Sedira, artiste

Modération par Emily Miller, directrice Apprentissage et Partenariats au Migration Museum, Londres (Royaume-Uni)

17h - 17h30 Échanges avec le public