Événement

Soirée spéciale Ukraine

Guerres et exils, 1917-2022
Mardi 19 avril 2022 de 18h30 à 20h30

Face à la situation de guerre en Ukraine et à l’invasion du pays, le Musée national de l’histoire de l’immigration organise une soirée exceptionnelle, en partenariat avec la revue Esprit, autour des violences de guerre et de l’exil, depuis les révolutions de 1917 jusqu’à l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe en février 2022.

Image
Evgeniy Pavlov, Alternative, 1985
Evgeniy Pavlov, Alternative, 1985, tirage gélatino-argentique, collage. Courtesy : Galerie Alexandra de Viveiros

Programme

Une soirée en trois temps avec deux tables rondes et une lecture performée d'extraits littéraires, de carnets, lettres et poésies.

Une histoire de violence et d’exil

Retour sur un siècle de relations entre la Russie et l’Ukraine, marqué par différentes formes de violence : guerres, répression politique, déportations, famine (Holodomor). Avec, à chaque événement, l’entrelacs de ces violences, de l’exil et des déplacements forcés. Une place sera également donnée aux émigrations depuis la Russie contemporaine, qu’il s’agisse de « nouveaux dissidents » ou des départs d’une élite éclairée.

Avec :

  • Catherine Gousseff, historienne, directrice de recherche au CNRS, auteur de Échanger les peuples : le déplacement des minorités aux confins polono-soviétiques, Fayard, 2016. Cet ouvrage a reçu le Prix de la recherche du Musée national de l’histoire de l’immigration.
  • Alain Blum, directeur de recherche à l’INED, directeur d’études associé à l’EHESS. Il a notamment publié Déportés en URSS, avec Marta Craveri et Valérie Nivelon, Autrement-RFI, 2021.

 

Une destinée européenne

Depuis 2014, de la révolution du Maïdan à l’annexion de la Crimée et à la sécession de certains territoires du Donbass, le devenir de l’Ukraine indépendante se joue autour de l’Europe et ses valeurs, et de l’association du pays à l’Union européenne.
Après huit années d’une guerre d’intensité variable, l’armée russe a envahi l’Ukraine le 24 février 2022 entraînant un cycle de violences, d’exils et de déplacements forcés d’une ampleur inédite depuis la Seconde Guerre mondiale. Plus de quatre millions d’Ukrainiens et Ukrainiennes, surtout des femmes et des enfants, ont quitté leur pays depuis février, sans compter les déplacés internes.

Avec :

  • Ivan Savchuk, géographe, Académie militaire des Sciences, Kyiv, réfugié en France. Entre Kyiv et la France, il témoignera des premiers jours de la guerre sur place et de son exil, qui l’a mené à traverser plusieurs pays européens, avant de s’arrêter à Paris.
  • Céline Schmitt, porte-parole du UNHCR en France. Elle évoquera les procédures mises en place pour les réfugiés ukrainiens en urgence par les institutions internationales et les politiques d’accueil dans les différents pays européens. Elle posera également la question des discriminations à la frontière, notamment envers les réfugiés non-Ukrainiens.

 

Lectures performées

Par Sophie Lewisch et Nikita Gouzovsky de la Compagnie Hors Jeu.

Extraits de :

  • Vassili Grossman, Carnets de guerre. De Moscou à Berlin 1941-1945, Calman Lévy, 2007.
  • Andréi Kourkov, Les abeilles grises, Liana Levi, roman, 2022.
  • André Markowicz, « De Prague et de l'Ukraine, des hommes en noir et de la langue de ma mère »
  • Poésies ukrainiennes contemporaines
  • Svetlana Alexievitch, Discours de réception du Prix Nobel de littérature, 2015.

 

Une soirée présentée et animée par Marianne Amar, historienne, responsable de la recherche au Musée national de l’histoire de l’immigration.

Partenaires

En partenariat avec