Vous êtes ici

Zacometi revisite le dandysme

Entretien avec Isaac-Joachim Pantaleon par Mustapha Harzoune

Zacometi revisite le dandysme

Isaac-Joachim Pantaleon a crée Zacometi, une ligne de vêtements pour homme, en 2006, à Paris. Généalogie et mystère de la création, l’histoire de Zacometi pourrait ramener plus loin dans le temps et dans l’espace. Très exactement en 1937, du côté de Grandgousier, un bled perdu d’Haïti.

C’est là que Mélanie Laventure, sa mère, a vu le jour. Souvent, dans les biographies des créateurs nés aux confluences des migrations et/ou des métissages contemporains, la part de l’héritage, maternelle ou familiale, imprime sa marque. Plus ou moins forte. Plus ou moins émouvante. Ici elle pourrait être prégnante.

© Zacometi

© Zacometi

1950. Mélanie a treize ans. Elle est obligée de faire les marchés. D’y proposer ses services et d’y vendre ses premiers vêtements. La fratrie est nombreuse et la misère vacharde, elle sera couturière. En 1983, elle arrive à Paris, grâce à une sœur qui l’avait précédée. Trois ans plus tard, Isaac, rejoint sa mère. Il a sept ans. Mélanie travaille dans le quartier parisien du Sentier. Elle a aussi réussi à fidéliser quelques clientes. Le fiston pousse entre couture, broderie et création, entre les tissus et les machines Singer. Il en sera comme imprégné au point d’être capable - spontanément ! instinctivement ! - de terminer une robe que sa mère souffrante ne pouvait achevée. Il a dix neuf ans. Le premier déclic pour l’étudiant en marketing, doué pour le football et déjà un brin dandy.

Le dandysme, l’élégance à la française façon dix neuvième siècle, inspire Zacometi : "une ligne de vêtements tendances où créativité et élégance riment avec homme moderne. Pour définir l’univers de Zacometi, je pourrais parler d’Urban Chic et de Classic chic" dit Isaac. Le "classic chic" rejoint donc l'"urban chic", le souci de soi romantique est revisité, transfiguré par une modernité où l’image est omniprésente, jusqu’à l’obsession parfois.

Collection Urban Chic © Zacometi

Collection Urban Chic © Zacometi

L’homme moderne façon Zacometi est attentif à sa présentation et représentation. Il cultive un souci de soi tourné vers le soin et l’entretien de sa silhouette, fignole sa ligne et ses formes, privilégie des vêtements proches du corps, en évitant de le corseter - apparence décontractée et idée de fluidité obligent. Chez Isaac-Joachim Pantaleon, cette "éthique du panache" (Michel Onfray) rime avec tolérance, avec un esprit ouvert, attaché à respecter les singularités de chacun, se refuse aux assignations à résidence. Plutôt le grand angle du village global aux œillères des culs-de-plomb.

Collection Urban Chic © Zacometi

Collection Urban Chic © Zacometi

Tout ne va pourtant pas de soi. Zacometi comme toute entreprise de mode bute sur les écueils de l’entreprenariat : financement, commercialisation, communication, formation, fonctionnement… Mais aussi - contrainte particulière de la mode masculine - sur quelques clichés et stéréotypes, ces moisissures de l’âme qui n’imagine pas un créateur noir (même Olivier Rousteing aujourd’hui grand manitou chez Balmain en parle) et qui enferme l’élégance masculine dans les cases, volontairement dépréciatives, de la féminité ou de l’homosexualité.

Petit tour d’horizon avec Isaac-Joachim Pantaleon qui nous reçoit dans sa boutique –ou concept store - située à un saut de puce de l’Hôtel de ville de Paris.

 

Entretien avec Isaac-Joachim Pantaleon

 

- A l’origine de Zacometi, il y a une histoire et une trajectoire, celles de votre mère…

(3min16)

 

- Vous arrivez en France en 1986, trois ans après votre mère. Vous avez sept ans et commence alors pour vous une nouvelle vie, mais une vie qui reste rythmé par l’activité professionnelle de votre mère.

(1min56)

 

- Comment passez-vous de l’aide que vous apportez à la maison à votre mère à la création de Zacometi, à la création de votre propre ligne de vêtement ?

(2min42)

 

- En tant que créateur issu de l’immigration, en l’occurrence haïtienne, comment vous définiriez-vous professionnellement ?

(2min08)

 

- A quoi (ou à qui) correspond cette idée d’« homme moderne » que vous mettez en avant ? Et qu’est ce que la « tolérance » a à voir avec Zacometi ?

(1min11)

 

- Quelles sont les spécificités de la ligne Zacometi ? Vos sources d’inspiration ?

(2min28)

 

- Créer sa société, la faire vivre et peut-être prospérer, particulièrement dans le secteur de la mode, n’est pas chose facile. Cela relève-t-il pour vous aussi d’un parcours du combattant ?

(4min14)

 

- Avez-vous été victime de préjugés, rencontré des a priori ?

(2min57)

 

- Quel regard porte aujourd’hui votre mère sur ce que vous faites, sur vos créations ?

(1min55)

 

Texte et entretien : Mustapha Harzoune
 

CONCEP STORE,
38 rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
Métro : Hôtel de Ville/Saint-Paul 1 ou Rambuteau 11.

Ouverture tous les vendredis - samedis - dimanches.
Sur rendez-vous du mardi au dimanche au 06 21 29 87 30.

Site Internet : www.zacometi.fr
 

Mot-clef

Haut de page