Vous êtes ici

Le chapelet de Tran Dung-Nghi

Le chapelet de Tran Dung-Nghi © atelier du Bruit/CNHI

Le chapelet de Tran Dung-Nghi © atelier du Bruit/CNHI


Collection du musée

Donateur/prêteur : Atelier du bruit


Tran Dung-Nghi, née à Nhat Trang (Sud Viêt-Nam), quitte Saïgon avec ses parents le jour où les troupes communistes prennent la ville, le 30 avril 1975. Elle arrive en France quelques mois après. Elle ne reverra jamais sa grand-mère, avec laquelle elle était très liée et qui émigrera aux Etats-Unis. D’ordinaire, Nghi garde toujours avec elle, dans son sac, le chapelet bouddhique que sa grand-mère lui avait transmis avant de partir. Elle l’a déposé au Musée.

Ecouter le témoignage de Tran Dung-Nghi :

Tran Dung-Nghi © atelier du Bruit

En savoir plus

En savoir plus :

Haut de page