Comment définir le racisme ?

Une forme de discrimination

La dénonciation des crimes racistes, un des motifs de la marche pour l’égalité, 1983 © Alain Bizos / Agence VU

La dénonciation des crimes racistes, un des motifs de la marche pour l’égalité, 1983 © Alain Bizos / Agence VU

Le racisme est une forme de discrimination fondée sur l'origine ou l'appartenance ethnique ou raciale de la victime, qu’elle soit réelle ou supposée.
Le racisme recourt à des préjugés pour déprécier la personne en fonction de son apparence physique ; il lui attribue des traits de caractères, des capacités physiques, intellectuelles qui renvoient à des images stéréotypées et à des clichés.

Le racisme cherche à porter atteinte à la dignité et à l'honneur de la personne, à susciter la haine et à encourager la violence verbale ou physique. Il tend à répandre des idées fausses pour dresser les êtres humains les uns contre les autres.

Parfois, il se présente comme une idéologie, une théorie explicative des inégalités entre les hommes et propose alors une hiérarchie entre les groupes humains. Le racisme idéologique s'est développé à partir du XIXe siècle, avec des auteurs comme Vacher de Lapouge, qui ont voulu donner une base biologique au racisme, mais il est devenu un véritable système politique avec l'apartheid en Afrique du Sud et le nazisme du Reich allemand.

Contre un "racisme ordinaire", les programmes de sensibilisation

Le Strasbourgeois Guy Mancamba Luyindula (C) est félicité par ses coéquipiers Habib Beye (G) et Pierre Njanka Beaka (D) après avoir marqué le 1er but de son équipe le 03 décembre 1999 contre Bastia, une banderole "L'Alsace est aux Alsaciens..." déployée

Le Strasbourgeois Guy Mancamba Luyindula (C) est félicité par ses coéquipiers Habib Beye (G) et Pierre Njanka Beaka (D) après avoir marqué le 1er but de son équipe le 03 décembre 1999 contre Bastia, alors qu'une banderole "L'Alsace est aux Alsaciens: Le Roy-Proissy n'y changeront rien" est déployée derrière eux. Le recrutement effectué par Claude Le Roy (ex-entraîneur du Cameroun), notamment la "garde noire" du Racing-club de Strasbourg provoque une polémique sur fond de racisme parmi certains supporteurs "qualifiés de fachos et nazillons" par l'entraîneur strasbourgeois © Gérard Cerles, AFP

Aujourd'hui, dans les démocraties occidentales, seuls des mouvements extrémistes prônent des idéologies racistes, mais il est plus fréquent de rencontrer le racisme au quotidien, dans le logement, le travail, les loisirs, notamment sous forme d'injures, d'agressions et de refus de services. Racisme rime aussi avec immigration.

C'est pour cela que les programmes d'éducation contre le racisme sont essentiels, dès l'école, et que des actions de prévention sont soutenues par des associations, des syndicats et par l'ensemble des institutions. Tous les ans, de nombreux pays organisent la Semaine contre le racisme, qui permet d'organiser des manifestations et des actions de solidarité contre le racisme, notamment dans les écoles.

2007