Vous êtes ici

Abri

Abri #5, série Calais (2006-2008). Bruno Serralongue

Abri #5, série Calais (2006-2008). Epreuve ilfochrome dans un cadre en plexiglas, 125 x 158 cm. Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration, CNHI © Bruno Serralongue et galerie Air de Paris, Paris


Collection du musée

Série Calais (2006-2008); 3 épreuves ilfochromes dans un cadre en plexiglas (#3, #5, #7). 125 x 158 cm chaque

Né à Châtellerault en 1968, il vit et travaille à Paris.


Après la fermeture, en novembre 2002, du camp de réfugiés de la Croix-Rouge de Sangatte près de Calais, Bruno Serralongue entame, en 2006, un nouveau projet sur le thème de l’immigration. Depuis 1999, ce camp abritait des clandestins désireux de passer en Angleterre mais sa fermeture n’a en rien interrompu le flot de migrants. Des centaines de personnes survivent dans les terrains vagues et les zones boisées aux alentours de la ville, rassemblées dans des campements de fortune. Tous les soirs, ces immigrés clandestins tentent la traversée et montent dans les camions qui embarquent sur les ferries ou dans les trains.

Avec les «Abris», et contrairement aux Manifestations du Collectif de sans-papiers, Bruno Serralongue choisi une autre approche et fait le choix du hors champ. Il privilégie les refuges précaires, la nature environnante. Les clandestins sont invisibles… 


Œuvre présentée dans l'exposition J'ai deux amours (16 novembre 2011 - 24 juin 2011)

Haut de page