De la lutte contre les discriminations à la promotion de la laïcité


Par
Edwin Hatton Consultant à Coopaname.
Rubrique
Article de dossier/point sur

Si l’appartenance religieuse constitue bien l’un des motifs de discrimination punis par la loi,
son traitement politique est devenu problématique en France. Depuis 2012, la question du fait religieux dans l’espace public donne prise à une politisation croissante de la laïcité.
Ainsi, l’action du pouvoir exécutif s’est progressivement orientée vers la promotion, voire la défense, de la laïcité. Cet article montre comment cette situation a eu tendance à marginaliser la lutte contre les discriminations. Or ce glissement qui confère à la religion une visibilité accrue est paradoxal dans un pays où deux-tiers des personnes se déclarent athées ou sans religion.

Article issu de

Religion et discrimination

Portfolio : Persona grata au Mac Val

N°1324 janvier-mars 2019