Des guerres invisibles

Entretien avec Benjamin Stora, historien, président du Conseil d’orientation du Musée national de l’histoire de l’immigration


Par
Marianne Amar Cheffe du département Recherche, Musée national de l’histoire de l’immigration
Rubrique
Au musée : chantiers de la recherche

Les deux guerres d’Algérie – guerre d’indépendance et guerre civile des années 1990 – apparaissent l’une et l’autre marquées par l’invisibilité. Selon quel processus s’est construite cette impossibilité à montrer les conflits et leurs acteurs ? Est-ce qu’il y a entre les deux conflits des traits communs ? Des ruptures ?

Article issu de

Religion et discrimination

Portfolio : Persona grata au Mac Val

N°1324 janvier-mars 2019