Vous êtes ici

Des "pateras" au transnationalisme. Formes sociales et image politique des mouvements migratoires au Maroc.


Rubrique
Article de dossier/point sur

L’intensification comme la banalisation des circulations migratoires donne lieu à l’émergence de nouvelles figures du migrant. Cet article décrit deux figures limites – le harraga et le “pateriste” – et la place respective de héros et de victime qu’elles occupent dans l’imaginaire marocain. Les auteurs montrent en quoi ces mythes font écran à la précarisation, qui marque notamment la reconfiguration des migrations, elle-même attestant de bouleversements profonds de l’ordre social même dans la société marocaine.
Haut de page