Vous êtes ici

Dimension transnationale


Par
Martin Rosenfeld Assistant doctorant, anthropologue, METICES - université libre de Bruxelles, Pedro Gois Chercheur senior, sociologue, université de Porto & centre d’études sociales de l’université de Coimbra, Annika Lenz Assistante de projet, politologue, OIM (Organisation internationale des migrations), Andrea Rea Professeur, sociologue, METICES - université libre de Bruxelles, Pascal Reyntjens Chef du département de l’Assistance au retour volontaire et à la réintégration, OIM
Rubrique
Article de dossier/point sur

Pays traditionnel d’immigration, le Brésil, connaît depuis les années quatre-vingt, et pour la première fois de son histoire, un flux migratoire négatif. Au moins quatre millions de Brésiliens ont émigré au cours de ces dernières années. En ce qui concerne l’Europe, d’importantes communautés brésiliennes sont présentes au Portugal, en Allemagne, en Italie, en Espagne, au Royaume-Uni et en France. Plus récemment, la Belgique, les Pays-Bas, l’Irlande et la Suisse ont également connu des arrivées importantes de migrants brésiliens, l’occasion de remettre à jour l’analyse des flux migratoires entre le Brésil et l’Europe.

Article issu de

France-Brésil sous l'angle des migrations et de l'altérité

Différences et similitudes

N°1281 septembre-octobre 2009

Haut de page