Vous êtes ici

Les périodes migratoires du peuplement au Brésil

De la fin du XIXe siècle à nos jours


Par
Sylvain Souchaud Géographe, chargé de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), UMR Laboratoire population, environnement, développement (LPED) et Núcleo de Estudos da População (NEPO-Unicamp), Brésil
Rubrique
Article de dossier/point sur

Le Brésil terre d’immigration correspond à une période allant de la fin du XIXe au milieu du XXe siècle. S’agissant des soixante dernières années, il faut être plus nuancé. Car les importants changements intervenus dans la structure, la composition et la répartition spatiale de la population brésilienne depuis l’après-guerre sont presque exclusivement dus à la croissance naturelle et à la redistribution de la population. Alors que le nombre de migrants internationaux n’a cessé de diminuer, la population brésilienne est passée, sous l’effet d’une rapide transition démographique, de 52 millions en 1950 à près de 192 millions aujourd’hui. Pourtant, depuis quelques années, de nouveaux migrants arrivent. Encore peu nombreux, ils laissent penser que le Brésil renoue modestement avec une tradition d’immigration.

Article issu de

France-Brésil sous l'angle des migrations et de l'altérité

Différences et similitudes

N°1281 septembre-octobre 2009

Haut de page