Vous êtes ici

Écrire en français quand on vient d’ailleurs

Le dictionnaire des écrivains migrants


Par
Ursula Mathis-Moser Institut für Romanistik, Universität Innsbruck et Birgit Mertz-Baumgartner Institut für Romanistik, Universität Innsbruck
Rubrique
Article de dossier/point sur

Un dictionnaire raisonné à paraître en 2011 répertorie pour la première fois, de manière systématique, les auteurs migrants ayant adopté le français comme langue d’écriture. Avec ses 300 entrées, d’Alain Mabanckou à Atiq Rahimi, en passant par Amélie Nothomb, Dai Sijie ou Andreï Makine, ce dictionnaire envisage lamigration en tant que source de créativité.
Car ces écrivains modulent de l’intérieur la langue française pour traduire des imaginaires venus d’ailleurs. Un choix linguistique qui permet de comparer les différentes modalités de leur reconnaissance dans le champ littéraire français.

Article issu de

Langues et migrations

Pratiques linguistiques des migrants

N°1288 novembre-décembre 2010 2010

Haut de page