Vous êtes ici

« Il est indispensable d’accorder une attention spéciale aux chercheures dans les zones de conflits »


Par
Zakiyatou Oualett Halatine témoin programme PAUSE
Rubrique
Champs libres : initiatives

Originaire du Mali, Zakiyatou Oualett Halatine est ingénieure industrielle, spécialisée dans le renforcement des capacités pour la réduction des disparités, comme celle liées à l’analphabétisme en Afrique, et directrice d’une société d’études et de recherche, la Serim. En raison de son origine ethnique, son domicile et sa société localisés à Kati ont été pillés, saccagés et partiellement brûlés le 1er février 2012. Ses trois enfants et elle-même sont miraculeusement sortis indemnes de cette attaque, mais tous ses investissements ont été ruinés. Son rôle dans une association de réfugiés et de victimes lui a valu menaces, stigmatisation, haine de certains de ses compatriotes et le non-renouvellement de son passeport. C’est pour ces raisons qu’elle est venue en France avec ses enfants.

Article issu de

Les réfugiés dans l'impasse

Refuge, portfolio de Bruno Fert

N°1328 janvier-mars 2020


Haut de page