L’association Remem’beur, l’humour contre le racisme


Par
Naïma Yahi Directrice de Remem’beur
Rubrique
Champs libres : initiatives

Quand j’ai repris la direction de l’association Remem’beur il y a quelques mois, j’ai pris conscience de la singularité de sa place au sein du paysage associatif qui œuvre à la croisée de la politique de la ville et de la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations. Fondée en 2011 par Ali Guessoum, artiste graphique à la tête de l’agence de communication Sansblanc, l’association a depuis acquis ses lettres de noblesse dans le champ de la promotion de l’histoire de l’immigration, d’une l’éducation populaire au service de la lutte contre toutes les formes de discriminations.

Article issu de

Religion et discrimination

Portfolio : Persona grata au Mac Val

N°1324 janvier-mars 2019