Vous êtes ici

L’industrie de la migration

Organiser la mobilité dans le système migratoire Mexique-États-Unis


Par
Rubén Hernández-León Professeur associé de sociologie, université de Californie, Los Angeles
Rubrique
Article de dossier/point sur

Entre le Mexique et les États-Unis, le transport des migrants est devenu une véritable industrie. Des compagnies d’autocars ayant pignon sur rue disputent ce juteux marché à de multiples acteurs informels équipés de camionnettes qui sillonnent les régions frontalières.
Suivant qu’ils aient ou non des papiers, les migrants font appel à l’un ou l’autre de ces modes de transport. Monterrey, Houston, Tijuana ou San Diego constituent les plaques tournantes de ce commerce dont l’objet est de vendre aux migrants les conditions de leur mobilité.

Article issu de

Haut de page