Vous êtes ici

L’Invention de l’immigré

HERVÉ LE BRAS


Rubrique
Chronique livres

L’immigré – et sa définition : “personne née étrangère à l’étranger” – aurait été inventé au lendemain du recensement de 1990 qui indiquait que, par rapport à 1982, la proportion et même le nombre des étrangers installés en France avaient baissé.
Certains immigrés sont des étrangers, d’autres sont français. Ces derniers, naturalisés, ne sont plus des étrangers mais restent, ad vitam aeternam, pour la statistique nationale et prétendument républicaine des “immigrés”. En France, on peut donc être étranger, immigré ou pas, français, immigré ou pas...


Éditions de L’Aube 2012, 149 pages, 13 euros

Article issu de

Haut de page