La Fabrique Nomade redonne du sens à la vie des réfugiés artisans d’art


Par
Catherine Guilyardi Journaliste.
Rubrique
Champs libres : initiatives

Pour les réfugiés, la promotion de leur savoir-faire reste problématique dans la société d’accueil. Parce que la reconnaissance professionnelle engage l’estime de soi, La Fabrique Nomade aide des artisans d’art réfugiés afin de les insérer dans la profession en France.

Article issu de

Persona grata

Expériences migratoires et territoires

N°1323 octobre-décembre 2018