Vous êtes ici

La figure de Zidane et le sentiment d’appartenance communautaire des deux côtés du Rhin


Par
Nikola Tietze assistante à l’Institut de recherche sociale de Hambourg et chercheur associée au Centre d’analyse et d’intervention sociologique (Cadis)
Rubrique
Article de dossier/point sur

En tant que figure emblématique de la grandeur du football, Zinedine Zidane permet d’établir une approche sociologique de la construction d’un sentiment d’appartenance sub et transnational. C’est ce qui se dégage de déclarations faites à Berlin, à Hambourg, à Paris et à Lyon par des musulmans, des Kabyles et des Palestiniens. Ces personnes ont été interviewées sur la manière dont elles conçoivent la communauté comme bien commun dans son opposition critique au contexte social et politique. Autrement dit, le personnage de Zinedine Zidane permet de souligner combien la construction du sentiment d’appartenance dépasse, chez les descendants des immigrants des années 1960, les frontières ethniques et l’affirmation identitaire.

Article issu de

France - Allemagne

Politiques d'immigration et identités nationales

N°1277 janvier-février 2009

Haut de page