Vous êtes ici

La “mémoire de papier” d’Henri Béguin

Témoin et acteur de l’histoire de l’immigration en France


Par
Fabrice Grognet Ethnologue
Rubrique
Collections

Les archives et documents privés sont bien souvent des “rescapés”. D’une trajectoire personnelle tout d’abord, mais aussi du travail du temps. Entre les papiers que l’on garde, ceux que l’on jette, ou que l’on perd, on s’aperçoit que conserver les choses ne va pas forcément de soi. Et quand vient le temps de transmettre ces fonds, afin que la mémoire qu’ils contiennent ne se perde pas, la tâche n’est guère plus aisée. À qui les remettre ? Ce que l’on a patiemment conservé a-t-il seulement un intérêt aux yeux des professionnels du monde des archives et de la conservation ?

Article issu de

Travailleurs sociaux et migrations

Connaître pour mieux intervenir

N°1290 mars-avril 2011

Haut de page