Vous êtes ici

La nouvelle loi sur la migration au Mexique ou “Le bon, la brute et le truand”


Par
Primitivo Rodríguez Oceguera Doctorant en histoire, université de Chicago, membre fondateur de la Coalition pour les droits politiques des Mexicains à l’étranger
Rubrique
Article de dossier/point sur

Pays d’origine, de destination, de passage et de retour des migrants, Le Mexique vient de se doter en 2011 d’une nouvelle loi sur la migration. Si la volonté de mieux encadrer les flux de populations en provenance ou à destination des États-Unis peut paraître louable en termes de défense des migrants, elle traduit surtout l’application d’une stratégie sécuritaire sous la houlette du voisin américain. Pour paraphraser le célèbre western de Sergio Leone : “Le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui sont contrôlés… toi, tu es contrôlé”.

Article issu de

Haut de page