Vous êtes ici

La santé des immigrés en France : controverses autour d’un paradigme


Par
Elhadji Mamadou Mbaye Analyste des politiques publiques, chercheur associé à l’UMR PACTE (Politiques publiques, action publique, territoire) de l’Institut d’études politiques de Grenoble
Rubrique
Article de dossier/point sur

Depuis la fin des années quatre-vingt-dix, au corps de l’étranger comme force de travail s’est substitué le corps de l’étranger comme corps souffrant. Autrefois confinée dans la sphère privée, la souffrance de l’immigré est désormais médiatisée pour légitimer sa présence dans le pays d’accueil. En France, elle est même devenue une arme politique. À double tranchant. Pour le sans-papiers, le corps sain est un obstacle à l’obtention de droits, et donc l’objet d’agressions. Pour l’État, il est un prétexte pour refuser le séjour sur le territoire.

Article issu de

Haut de page