La situation des Subsahariens en Tunisie

L'exemple du camp de Choucha et la création d'un hotspot en Libye


Par
Messaoud Romdhani Membre du bureau exécutif du réseau Euromed droits.
Rubrique
Article de dossier/point sur

L’impasse dans laquelle se trouvent, encore aujourd’hui, les exilés du camp de Choucha en Tunisie met en lumière la dangerosité de la situation de la majorité des migrants subsahariens dans le pays. Si leurs conditions de vie s’aggravent en Libye, où ils sont enfermés et maltraités depuis plusieurs années, la Tunisie ne constitue pas non plus une issue pour leur parcours migratoire. En effet, l’idée de créer un hotspot sur le territoire tunisien paraît irréalisable et risquerait même d’être contre-productive. Devant cette situation bloquée, les organisations non gouvernementales tunisiennes développent leur plaidoyer afin d’améliorer le cadre légal pour les migrants et les réfugiés.

Article issu de

Les réfugiés dans l'impasse

Refuge, portfolio de Bruno Fert

N°1328 janvier-mars 2020