Vous êtes ici

Le coyotage et les barrières imposées à la mobilité humaine par les États nationaux

Le cas des Mexicains et Centraméricains migrant vers les États-Unis


Par
David Spener Professeur, département de sociologie et d’anthropologie, université de Trinity (San Antonio, Texas)
Rubrique
Article de dossier/point sur

Au Mexique et dans les pays centraméricains, les inégalités économiques poussent des milliers de personnes à abandonner leur pays d’origine pour chercher une place sur le marché de l’emploi américain.
N’ayant pour la plupart aucune chance d’entrer aux États-Unis par la voie légale, les migrants sont obligés de faire appel aux services de passeurs, les “coyotes”. Soumis à toutes formes de violence, de rançonnage voire d’exécution par les cartels de la drogue ou les passeurs eux-mêmes, les migrants sont victimes de l’incurie de l’État mexicain.

Article issu de

Haut de page