Les Amants Papillons

ALISON WONG


Rubrique
Chronique livres

Les Chinois, au XIXe et au début du XXe siècle, ne se contentèrent pas de traverser le Pacifique pour chercher fortune du côté des USA. Certains, peut-être plus entreprenants, plus intrépides, s’aventurèrent plus au sud, du côté de la lointaine Nouvelle-Zélande, “la Nouvelle Montagne d’Or” comme ils disaient, les yeux sans doute brillant d’espoir et de convoitise. Alise Wong est née en 1960 dans cette ancienne colonie britannique. À Wellington très exactement, qui est aussi le cadre de ce premier roman, inspiré de faits réels et, en partie, de l’histoire familiale de l’auteure et par ailleurs poète. Un livre écrit dans une langue classique, souvent poétique, où les citations et les références culturelles (chinoises mais aussi anglo-saxonnes) foisonnent avec intelligence et bonheur.

 

traduit de l'anglais par Michelle Herpe-Voslinsky, Liana Levi, 2009, 336 pages, 20 euros

Article issu de

Travailleurs sociaux et migrations

Connaître pour mieux intervenir

N°1290 mars-avril 2011