Vous êtes ici

Les anciens exilés chiliens et la fin de l'héritage politique de Pinochet


Par
Eduardo Valenzuela Chadwick Sociologue, directeur Dialogues Citoyens, ancien secrétaire général de l’Association d’études et de recherches sur les archives de l’Amérique latine
Rubrique
Article de dossier/point sur

L’arrestation à Londres, en octobre 1998, d’Augusto Pinochet a été pour beaucoup le fait de la mobilisation internationale des anciens exilés chiliens en Europe. C’est le point d'orgue de leur combat mené pendant les années de plomb pour changer les règles du jeu politique imposées par le dictateur. L’impunité de Pinochet et de ses complices civils et militaires après leur départ constituait le signe patent qu'ils étaient restés les maîtres du pouvoir au Chili, verrouillant les institutions et toute possibilité de transformation sociale.

Article issu de

L'exil chilien en France

N°1305 Janvier-février-mars 2014

Haut de page