Vous êtes ici

Les concierges d’origine portugaise à Paris et l’épidémie du coronavirus


Par
Dominique Vidal professeur de sociologie, université de Paris (Urmis)
Rubrique
Article de dossier/point sur

Les concierges des immeubles du parc privé parisien, en majorité des femmes d’origine portugaise, ont été profondément affectées par l’épidémie de coronavirus. Au-delà des affres d’un confinement de près de trois mois vécu dans un logement exigu et des risques d’exposition au virus inhérents à leurs multiples tâches d’entretien au sein des immeubles, la Covid-19 a bouleversé le coeur de leur métier: le contact avec les résidents. Emplies d’amertume devant le manque de reconnaissance de leur travail en temps de crise, les concierges se sentent oubliées parmi les premiers de corvées.

Article issu de

Femmes engagées

Portfolio : les femmes dans les collections du Musée

N°1331 octobre-décembre 2020


Haut de page