Vous êtes ici

Lost Persons Area

Film belge de Caroline Strubbe


Rubrique
Chronique cinéma

“Une promenade dans la vie de gens vulnérables” suggère l’auteur pour traduire à la fois la poésie, le mystère et la simplicité qui émanent du titre du film et de son climat général. Ces gens pourraient être réunis au hasard, comme sur un quai de gare, un hall d’aéroport, une salle des pas perdus. Ce sont des travailleurs étrangers opérant sur le chantier tout proche. Ils viennent pour la plupart de Hongrie implanter les infrastructures d’une ligne électrique à haute tension. Ils rampent ou voltigent entre câbles et pylônes qui, à perte de vue, investissent la plaine des Flandres. (...)

Article issu de

Langues et migrations

Pratiques linguistiques des migrants

N°1288 novembre-décembre 2010 2010

Haut de page