Vous êtes ici

À mon âge je me cache encore pour fumer

de Rayhana, mise en scène de Fabian Chappuis


Rubrique
Rebonds

On voyage mieux dans l’histoire des hommes avec la boussole de l’intime, surtout quand on emprunte la route périlleuse de l’histoire de l’immigration. Un vécu personnel aura la force du baluchon qui, léger en apparence, contient toute une vie faite de joies, d’amertumes et d’espérances. Autant dire que ce bagage, qui a traversé les frontières, contient la matière inépuisable à la création théâtrale de Rayhana.

Article issu de

Travailleurs sociaux et migrations

Connaître pour mieux intervenir

N°1290 mars-avril 2011

Haut de page