Penser à partir des événements de 2015 et débattre


Rubrique
Article de dossier/point sur

Les tueries de janvier et novembre 2015 en France, comme les attentats de 2016, ont suscité des réactions d’une rare ampleur et ont été suivies de nombreuses et de diverses analyses, ainsi que de grandes manifestations où s’affichaient notamment l’attachement au débat contradictoire. Les interprétations de ces événements furent multiples, depuis celles qui soulignent la diffusion d’un islam radical à celles qui interrogent les causalités sociales et l’état de la société française. Les chercheur(e)s y ont participé évidemment.

Le rapport « Recherches sur les radicalisations, les formes de violence qui en résultent et la manière dont les sociétés les préviennent et s’en protègent », remis à M. Thierry Mandon en mars 2016, rappelle d’ailleurs les initiatives des opérateurs (CNRS, ANR, universités…) et souligne le développement récent des recherches sur ces différents thèmes, prolongeant parfois des travaux anciens (1)

 

1. Rapport Athena remis à M. Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche, mars 2016.

Article issu de

Ondes de choc

N°1315 juillet-septembre 2016