Vous êtes ici

Réfugiés chiliens en Isère : une politique de l’hospitalité


Par
Jacques Barou Chargé de recherche au CNRS (PACTE/IEP de Grenoble)
Rubrique
Article de dossier/point sur

L’accueil des réfugiés chiliens en Isère à partir de 1974 se fait sur fond d’une mobilisation sans précédent de la société civile et des institutions locales en faveur des victimes de la dictature de Pinochet. Ces exilés fortement politisés rencontrent la solidarité de la population locale, ce qui leur permet de s’installer durablement dans la région grenobloise.

Article issu de

L'exil chilien en France

N°1305 Janvier-février-mars 2014

Haut de page