Vous êtes ici

« Renvoyé spécial ». La 13e édition du programme de la Maison des journalistes (MDJ)

Cet article est fondé sur un entretien avec Darline Cothière, la directrice de la MJD, et Lisa Viola Rossi, chargée de mission Sensibilisation et communication, réalisé le 7 novembre 2019, et sur la lecture du Rapport d’activité 2018-2019 : « Renvoyé spécial », 13e édition.


Par
Marie Poinsot Rédactrice en chef de la revue
Rubrique
Champs libres : initiatives

« Au nom de la liberté de la presse et de la liberté d’expression au sens large, la Maison des journalistes accueille et accompagne, depuis 2002, des professionnels des médias exilés en France. » C’est ce que l’on peut lire en exergue du dossier de presse qui présente cette « Utopie devenue réalité » que représente la Maison des journalistes dont la revue avait déjà publié un portrait[1] : ce lieu unique, « baromètre de la situation de la presse dans le monde », héberge en effet des journalistes exilés, hommes et femmes de toutes nationalités, de tous les âges et de cultures diverses, dans une ancienne usine de brosse à reluire du XVe arrondissement de Paris. Elle les accompagne dans leur parcours en France, les met en contact avec des structures et des employeurs susceptibles de les insérer professionnellement, et leur permet de s’exprimer à travers un site d’informations (www.oeil-maisondesjournalistes.fr), et de nombreuses actions, dont ce projet « Renvoyé spécial » que Darline Cothière, la directrice de la MDJ, et Lisa Viola Rossi, chargée de mission Sensibilisation et communication, ont accepté de présenter à la revue Hommes & Migrations.

 

[1] Voir Sophie Pasquet, « La Maison des journalistes de Paris. Abriter les héros en fuite », in Hommes & Migrations, n° 1308, 2014, pp. 170-173.

Article issu de

Les réfugiés dans l'impasse

Refuge, portfolio de Bruno Fert

N°1328 janvier-mars 2020


Haut de page