Vous êtes ici

Rosine Mbakam à propos de son film Chez Jolie Coiffure


Par
Joséphine Jouannais réalisatrice en résidence GREC au Musée national de l’histoire de l’immigration
Rubrique
Au musée : images

Cinéaste engagée, Rosine Mbakam déplace les regards sur l’immigration africaine en Europe1. Dans son dernier film, Chez Jolie Coiffure, le Sud regarde le Nord ou tente de trouver ce qu’il reste de Sud au Nord. Elle parvient à amorcer une décolonisation des regards, un vaste chantier, sur lequel je tente à mon tour de me pencher.
Rosine Mbakam est née au Cameroun. Après des études de réalisation à l’Institut supérieur des arts (INSAS) à Bruxelles, elle développe une filmographie où l’intime se mêle à l’histoire coloniale. Il lui tient à coeur de filmer les femmes : son premier film relatait l’histoire de son retour au Cameroun auprès de sa mère après être elle-même devenue mère (Les deux visages d’une femme bamiléké, 2018) et son dernier film, Chez Jolie Coiffure, prend position à l’intérieur d’un salon de 8 m2 situé à Matonge, quartier africain de Bruxelles.

 

1. Entretien réalisé dans le cadre du travail écrit de fin d’études (INSAS) de Joséphine Jouannais intitulé « Vers le Sud », sous la direction de Patrick Leboutte. Première parution dans le magazine Raccords, janvier 2020.

Article issu de

Femmes engagées

Portfolio : les femmes dans les collections du Musée

N°1331 octobre-décembre 2020


Haut de page