Vous êtes ici

Trajectoires migratoires dans l’économie forestière de montagne

Du XIXe siècle à nos jours


Par
Philippe Hanus chercheur associé au Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA), UPMF Grenoble
Rubrique
Article de dossier/point sur

Dans le domaine de l’immigration rurale, les bûcherons restent quelque peu méconnus. Pourtant, depuis la fin du XIX e siècle, les entreprises forestières des Alpes font appel à d’importants contingents de migrants pour cela. Autrefois dominé par les Italiens, ce marché s’est ouvert à de nouveaux migrants avec l’élargissement de l’Union européenne et la pression
de la concurrence internationale. Face à un travail harassant et dangereux, la main-d’oeuvre étrangère est soumise à de nombreuses irrégularités.

Article issu de

Migrations et mondes ruraux

N°1301 janvier-février-mars 2013

Haut de page