Le Prix de la BD du Musée de l'histoire de l'immigration

Avec le soutien du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, le Musée national de l’histoire de l’immigration lance son prix de la bande dessinée qui récompensera chaque année un ouvrage écrit en français sur les thématiques des migrations, de l’exil, de la mémoire ou des identités plurielles. Ce prix est doté de 4 000 euros.

Deuxième prix porté par le Musée national de l’histoire de l’immigration après le Prix littéraire de la Porte Dorée, le Prix de la BD s’inscrit dans une même volonté de soutenir et de valoriser la création contemporaine quand elle participe à « faire évoluer les regards et les mentalités ».
À ce titre, la bande dessinée, comme la littérature, tient une place essentielle au Musée. Présente dans les collections patrimoniales, deux expositions lui ont aussi été consacrées, Albums – Bande dessinée et immigration. 1913-2013 en 2013 et l’exposition mobile Sortir des cases - Bande dessinée et migrations en 2021.
Qu’elle s’attache aux trajectoires individuelles, revisite l’histoire ou interroge les images et les archétypes des migrations, la bande dessinée témoigne des enjeux de la représentation à travers une grande diversité de formes et d’écritures graphiques. Les huit albums retenus pour cette première édition confirment la singularité des approches et des narrations : chroniques contemporaines, sagas historiques et récits personnels composent cette sélection qui réunit auteurs reconnus et talents émergents.

Le prix de la BD 2022

Image
Couverture les saveurs du béton de kei lam

Décerné le 19 mars 2022 par un jury composé de plusieurs personnalités du monde du livre et des arts, le prix de la BD a été décerné à Kei Lam pour Les saveurs du béton (Steinkis,2021).

En savoir plus