Expériences et représentations de la frontière

Proscrits et exilés au milieu du XIXe siècle


Rubrique
Article de dossier/point sur

Loin d’être de simples lignes de démarcations, figées entre des pays, les frontières s’incorporent au vécu de ceux qui les traversent. Ainsi, l’étude des textes que les exilés, célèbres comme anonymes, ont consacré à l’aventure que constitue le franchissement d’une frontière permet d’en découvrir l’épaisseur. Car la frontière peut être aussi fine que le papier d’un passeport, mais tout aussi vaste que le monde composé par ceux qui l’habitent. L’étude sémantique de la frontière dans les propos des exilés découvre ainsi les coordonnées d’une expérience humaine de l’espace qui construit ses propres représentations.

Article issu de