Grandir en exil


Par
Julien Long doctorant en histoire contemporaine et en sociologie, CRHIA (EA 1163 ‑ Université de Nantes), Fellow à l’Institut convergences migrations (ICM), membre du groupe de recherche-action Mina 93
Rubrique
Article de dossier/point sur

Les trajectoires migratoires des jeunes algériens et des jeunes maliens depuis le début des années 2000 reposent sur un projet d’émigration conçu comme une stratégie face aux difficultés économiques et familiales. Fondée sur les dossiers individuels de mineurs isolés pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance (ASE) de Seine-Saint-Denis (93) entre 2005 et 2017, l’étude des sources institutionnelles du pays d’immigration révèle en creux leur expérience de l’émigration. Elle s’articule autour de solidarités multiples qui à la fois aident et obligent ces jeunes errants, et de leur propre capacité d’action dans la construction d’un avenir meilleur.

Article issu de

L'enfance en exil

Dossier : jeunes en exil

N°1333 avril-juin 2021