Immigrations postcoloniales, minorités et politique en France et en Angleterre

Perspectives comparatives


Par
Adèle Momméja Postdoctorante en sociologie, Institut d’histoire du temps présent, université Paris 8
Rubrique

Depuis la fin des années 1970, de nombreuses études ont comparé les politiques d’immigration et d’intégration des immigrés et de leurs descendants en France et en Angleterre. La récurrence de ces analyses comparatives n’est pas surprenante tant ces deux nations européennes s’offrent presque naturellement au regard comparatif. Les années d’après-guerre marquent un afflux massif de populations issues des anciens pays colonisés qui transforment la structure des flux migratoires auparavant composés de populations d’origine européenne. Les deux anciens empires coloniaux mettent aussi en œuvre des politiques de régulation de ces flux et restreignent progressivement les possibilités d’accès à la nationalité. Les modèles d’intégration mis en œuvre en France et en Angleterre reposent néanmoins sur des conceptions différentes des rapports entre l’État et les populations immigrées.

Article issu de