Vous êtes ici

L'accès à la citoyenneté des résidents étrangers au Japon. Autorités locales vs. autorités centrales.


Rubrique
Repérage

La population étrangère du Japon, dont Coréens, Chinois, Brésiliens et Philippins représentent presque les trois-quarts, a doublé en 15 ans. Confronté à cette évolution, le gouvernement japonais fait preuve de passivité et de réticence dans la mise en oeuvre d'une politique d'intégration. Au niveau local, en revanche, de nombreuses initiatives ont été prises en faveur du "vivre ensemble". Si certaines se sont imposées, force est de constater aujourd'hui leur essouflement et la réaffirmation de la distinction nationalité/citoyenneté.

Article issu de

Migrations latino-américaines

N°1270 novembre-décembre 2007

Haut de page