L’écomusée de Fresnes : retour sur un engagement précoce

Entretien avec Juliette Spire, attachée de conservation à l’écomusée du Val-de-Bièvre


Par
Mikaël Petitjean chargé de mission au Musée national de l’histoire de l’immigration
Rubrique
Article de dossier/point sur

Depuis sa création en 1978, l’écomusée du Val-De-Bièvre, situé à Fresnes dans la banlieue sud de Paris, s’est fixé pour objectif d’êtrele reflet d’une société urbaine contemporaine, de réfléchir avec la population à son propre devenir, mais aussi de rendre compte de la mémoire collective.
Françoise Wasserman, conservatrice du patrimoine et directrice de l’écomusée jusqu’à 1998, est à l’origine du projet du musée. Toute une partie de l’activité, surtout depuis 1990, consiste à travailler sur des sujets qui concernent la population fresnoise, en veillant à la faire participer de façon concrète à toutes les phases du travail de l’écomusée, de la collecte à la présentation.

Article issu de

Exposer les migrations

N°1322 juillet-septembre 2018