L’émigration algérienne en France au XXe siècle

Un exil planifié


Par
Mohand Khellil Professeur émérite de sociologie, université de Montpellier
Rubrique
Article de dossier/point sur

L’émigration des Algériens vers la France est ancienne et a changé plusieurs fois de forme tout au long du XXe siècle. Conçue au départ pour alimenter une immigration de travail, elle était vécue comme un exil supposé temporaire. À partir du milieu des années soixante-dix, en vertu des dispositifs de regroupement familial, le départ de l’Algérie a débouché sur une installation plus pérenne, voire définitive, en France. Le choix de rester sur le territoire français, d’en acquérir la nationalité, d’y fonder une famille, continue depuis de se heurter aux soupçons lancinants des discours sur l’intégration.

Article issu de

Algérie - France : une communauté de destin

N°1295 janvier-février 2012