L’exil carliste espagnol dans le sud de la France des années 1870 :

entre catégorisations du réfugié et protestations populaires


Rubrique
Article de dossier/point sur

Dans les années 1870, marquées par d'importants mouvements migratoires de l’Espagne vers la France, la gestion des ressortissants espagnols devient une affaire épineuse pour l’État français. La France sert à la fois de refuge à de nombreux Espagnols mais aussi de base arrière à l’insurrection carliste qui tente de renverser le gouvernement de Madrid. À l’échelle de la frontière entre les deux pays se joue une situation complexe où les parcours individuels des Espagnols soulèvent un enjeu à la fois diplomatique et politique, entre gestion juridique des réfugiés et nécessité de préserver la paix des populations frontalières.

Article issu de