L'extrême droite et l’islam

Fractures idéologiques et stratégies électorales


Par
Gilles Frigolli maître de conférences en sociologie, Université Nice-Côte d’Azur, CNRS, IRD, Urmis et Gilles Ivaldi chargé de recherche au CNRS, Université Nice-Côte d’Azur, IRD, Urmis
Rubrique
Article de dossier/point sur

Le discours de l’extrême droite française sur l’islam est loin d’être uniforme. La religion musulmane cristallise des représentations négatives à l’encontre de ses pratiquants, considérés selon le double prisme d’une immigration et d’une altérité jugées menaçantes. Mais, au sein de certaines franges de la nébuleuse extrémiste, elle est perçue comme un allié objectif dans le combat culturel à livrer contre un ennemi commun : une société considérée comme décadente. La coexistence de ces deux logiques traduit, tout autant que le maintien de fractures idéologiques au sein de l’extrême droite, la tension qui parcourt la stratégie électorale d’un Front national pris entre volonté de normalisation et souci de différenciation.

Article issu de

L'islam en Europe

N°1316 octobre-décembre 2016